Quanti IHMC
Accueil du site > Notre atelier > Atelier 2014-2015

Atelier 2014-2015

vendredi 4 juillet 2014, par Claire Lemercier et Claire Zalc

Atelier ouvert à tous, organisé par Claire Lemercier et Claire Zalc, chercheuses au CNRS (CSO et IHMC).

Du 2 février au 13 avril 2015 – durée totale : 24 heures, validation possible dans le cadre de différents masters (nous consulter). Les étudiant.e.s en master Histoire de l’EHESS sont prioritaires, mais tous les autres, en master, thèse ou pas du tout, là ou ailleurs, sont bienvenus. La validation, pour ceux et celles qui le demandent, peut se faire sur la base d’une présentation orale du projet de recherche ou d’un compte rendu écrit d’une séance.

Attention, ceci est réellement un atelier : les séances sont très peu thématiques et très fortement centrées sur la présentation et discussion collective des travaux en cours des participants. Aussi le programme se limite-t-il à indiquer les dates des séances et, au fur et à mesure qu’ils sont fixés, les noms de celles et ceux qui interviendront.

Etant donné le nombre de séances et le temps nécessaire pour une bonne discussion, il n’y aura qu’une vingtaine d’exposés. De ce fait, si vous envisagez d’assister à tout ou partie de l’atelier et surtout si vous voulez y présenter votre recherche en cours, il est impératif de nous écrire avant la première séance. Merci de nous indiquer dans votre message le thème général de votre recherche et le stade où vous en êtes vis-à-vis de la construction d’une base de donnée/de la quantification (si vous êtes très en amont, par exemple en train de réfléchir à un échantillon, ce n’est pas du tout un problème, mais cela nous intéresse de le savoir pour construire le programme).

Les séances auront lieu le lundi de 9h30 à 12h30 à l’ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris, salle W : attention, salle modifiée par rapport aux deux premières séances, pour cause d’affluence. Pour se rendre à la salle W : entrer dans le bâtiment principal, rejoindre l’escalier B (au fond et à droite par rapport à l’entrée), monter jusqu’au 4e étage, qui est signalé comme "toits du DMA". Ne pas hésiter à consulter ces plans et instructions en complément !

Présentation

Cet atelier, ouvert à tous, se propose d’accompagner les étudiant.e.s – et chercheur.se.s intéressé.e.s – dans l’utilisation des techniques quantitatives en histoire. Il s’agit aussi, parallèlement, d’évoquer les débats liés à ces usages. L’objectif de cet atelier d’initiation est de discuter ensemble des différents usages possibles de la quantification dans la pratique historique, des atouts et des limites de ces approches mais également de présenter les possibilités heuristiques offertes par l’analyse statistique dans l’écriture historienne. Nous aimerions y susciter une réflexion sur la place du quantitatif dans les différents champs de l’histoire.

À cette fin, l’atelier, organisé sous forme de demi-journées de travail, évoquera à la fois les problèmes généraux (choix de corpus, échantillonnage, saisie, codage, représentations graphiques...) et des techniques de quantification (analyses textuelles, factorielles, régressions, analyses de réseaux, event history analysis...), à partir d’exemples concrets tirés des travaux en cours des participants.

Programme

Les thèmes qui seront indiqués ci-dessous au moment du démarrage de l’atelier ne sont qu’indicatifs, les séances s’organisant avant tout autour des présentations de recherches en cours par les participants ou, occasionnellement, par des invités. Vous pouvez vous faire une idée du type de questions abordées en consultant les programmes des années précédentes.

2 février 2015 : introduction et deux présentations : Simon Castanié sur le duel d’honneur en Angleterre de 1776 à 1799, abordé à partir d’une base de données de journaux numérisés, et Elsa Favier sur l’étude des carrières des femmes énarques.

9 février 2015 : présentations de Isabelle Lemonon (les femmes dans le monde savant au 18e siècle), Sébastien Moreau (la naissance du sport spectacle dans le Nord-Est de la France), Sylvain Ville (la boxe anglaise en France de 1900 à 1940), et Camille Martin (le développement du football féminin en France)

2 mars 2015 : présentations de Fabien Lostec (le collaborationnisme des femmes au miroir de l’épuration judiciaire en France à la Libération, à partir de plusieurs milliers de minutes d’arrêts de cours de justice), Nicolas Bisensang (les diplômés des écoles d’architecture depuis 1968) et Julien Bourdais (le marché des soins psychiatriques ; suivi de dossiers de patients)

9 mars 2015 : présentations de Nicolas Kervyn et Yasmina Zian (dossiers de police des étrangers en Belgique pendant la Première Guerre mondiale et dans les années 1920), Charlotte Courreye (prosopographie des membres d’une association dans l’Algérie contemporaine), et Rosemonde Letricot (actualité politique de la ville de Lyon et ses élites entre 1715 et 1743)

16 mars 2015 : présentations de Samson Duran (Histoire des géométries aux Etats Unis entre 1888 et 1920), Hélène Duret (les expositions d’ "art dégénéré" sous le Troisième Reich), et Simon Decaens, (histoire de l’algèbre universelle entre 1930 et 1960)

23 mars 2015 : présentations de Véra Léon (la masculinisation du métier de photographe après la Seconde guerre mondiale), Macha Paquis (le corps masculin chez les artistes femmes de 1890 à 1940) et Anaïs Mauuarin (la photothèque du Musée de l’homme de 1938 aux années 1950)

30 mars 2015 : présentations de Romain Gustiaux (les bénéficiaires de la Loi Loucheur dans les années 1920 en France), Jessica Kohn (la profession de dessinateur entre 1945 et 1968) et Matthias Clery (histoire des probabilités dans le premier vingtième siècle)

13 avril 2015 : présentations de Judith Bonnin (histoire du PS dans les années 1970 et 1980), Blaise Truong Loï (encadrement de la dette publique chinoise au début du 20e siècle) et Alexandra Roux (histoire de la diffusion de la pilule contraceptive en France)

 

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0